Carnaval de Monsempron-Libos

Sujet Carnaval, Lot-et-Garonne, Forge
Support Article html
Auteur Christine Escarmant-Pauvert ; Etnopòle occitan (CIRDOC-Billère)
Date Au début du mois de juillet
Editeur CIRDOC - Institut occitan de cultura
Lieu Monsempron-Libos (Lot-et-Garonne)

Le Carnaval de Monsempron-Libros a lieu chaque année autour du mois de mars. L’après-midi, un passe-rue animé par des groupes de musique (batucadas, sambas, fanfares) suit un trajet récurrent qui va de Monsempron à Libos, et qui s’arrête devant la salle des fêtes. Carnaval est promené sur un char, puis jugé et brûlé. Un banquet festif est organisé à la salle des fêtes mettant en jeu la cuisine grasse de carnaval.

"Des chars sont présents mettant en avant l’identité de la région"

Le trajet est descendant et tournant depuis le haut de Monsempron jusqu’à Libos dans le sens contraire des aiguilles d'une montre. Les dates de ce carnaval sont changeantes mais souvent en mars. Les préparatifs se font à partir de novembre- décembre, sous la forme d'ateliers pour les enfants, et de constructions des chars par le comité du carnaval.

 

Historique

 
Ce carnaval existe depuis une vingtaine d’années, soutenu par l’effort des comités d’organisation du secteur éducatif. Quelques éducateurs et professeurs ont essayé de relancer un carnaval de type traditionnel en faisant des recherches locales et en s’informant sur les rituels. Le défilé est composé de personnes déguisées qui traduisent une recherche des motifs et des personnages traditionnels sans toutefois écarter les déguisements contemporains ou stéréotypés. Depuis quelques années, des bandas et des percussions viennent accompagner les fanfares et les groupes de musique traditionnelle.
Des chars sont présents mettant en avant l’identité de la région : par exemple, le char de la forge, activité économique de l’endroit (métallurgie). En dehors, ce carnaval n’est pas thématisé annuellement. Le mannequin est conduit sur un tracteur et il est jugé par un groupe de théâtre du collège. La crémation entraîne une ronde et des chants.
 
Quelquefois, des carnavals plus ancrés participent en envoyant des représentants pour redonner une coloration plus traditionnelle. C'est ainsi que Monsempron a reçu les Soufflaculs de Nontron en 2006.

 


Cette page contient des extraits de la fiche d'inventaire du Patrimoine Culturel Immatériel décrivant cette pratique.
Consulter la fiche d'inventaire complète