Les fêtes calendaires

D'un solstice à l'autre, de Noël à la Saint-Jean d'été, l'Aquitaine s'embrase de feux : halhas de Nadau (brasiers de Noël) et feux de la Saint-Jean. Entre les deux, Carnaval fête le passage de l'ombre vers la lumière, de l'hiver au printemps...
Les fêtes calendaires traduisent le rythme cosmique des saisons. Par elles, l'Homme entre en résonance avec la nature, marque le passage des saisons, du jour vers la nuit et de la nuit vers le jour. Il rend hommage à l'abondance, à la fécondité des récoltes.

Ces temps sont aujourd'hui comme dans le passé, le moment privilégié de réjouissances familiales ou communautaires au travers desquelles s'exprime le patrimoine linguistique et musical: le moment privilégié de la danse à travers des bals de carnaval, du chant des cantiques et du théâtre musicalisé du temps de Noël.

Festival Hestiv'oc - Balaguèra

Le Carnaval de Périgueux a lieu chaque année avec déambulation des chars, groupes de musiciens, circulation du char de Petaçon ponctuée d’étapes musicales et de discours officiels, jusqu’au jugement et à la crémation de Petaçon.

Lire la suite...

Festival Hestiv'oc - Balaguèra

Le Carnaval de Monsempron-Libros consiste en un passe-rue animé par des groupes de musique (batucadas, sambas, fanfares) suit un trajet récurrent qui va de Monsempron à Libos, et qui s’arrête devant la salle des fêtes. Carnaval est promené sur un char, puis jugé et brûlé.

Lire la suite...

La Baio de Sampeyre

Cette fête a lieu tous les cinq ans à Sampeyre au cœur des Vallées occitanes d'Italie. Le nom de « Baio » viendrait du mot occitan « abadiá » et renverrait aux « abbés de jeunesse », jeunes gens qui avaient pour fonction d'organiser les fêtes de la communauté.

Lire la suite...

Le Carnaval Biarnés a été créé à Pau en 1985 autour des traditions carnavalesques pyrénéennes, succédant à un carnaval organisé autour d’un défilé de chars éteint dans les années 1950.

Lire la suite...

La mascarade des Soufflaculs de Nontron qui a généralement lieu en avril, combine divers éléments carnavalesques : des facéties et un repas carnavalesque suivi d’un bal le samedi.

Lire la suite...

Carnaval de Géronce

Le Carnaval de Géronce est sans conteste le plus vieux Carnaval du Béarn. Depuis des siècles Géronce et l’ensemble des villages du Josbaig (la vallée du Joos) ont su perpétuer la pratique des mascatèras (mascarades) qui fait leur célébrité dans toute la plaine du Gave, de Navarrenx à Oloron.

Lire la suite...

Marché au boeufs gras à Bazas

La fête des bœufs gras a lieu chaque Jeudi gras à Bazas, période de carnaval, perpétuant une antique cérémonie de présentation des bœufs préparés spécialement pour le défilé en ville et pour un concours de race bovine bazadaise.

Lire la suite...

Faranlà est aujourd’hui à Laruns, la soirée qui rassemble les danseurs des villages du Haut-Ossau au cours de laquelle on danse plus particulièrement les branles en chaîne au son de la voix après que l’on a fait brûler l’effigie de carnaval.

Lire la suite...

Fêtes de la Saint Jean à Bazas

La cité de Bazas fête le 24 juin saint Jean-Baptiste, son saint patron, sur place de la Cathédrale du même nom. La fête débute par un spectacle commémorant l'ancien devoir de la ville auprès du seigneur ou du roi, tuteur de la cité qui voyait le don d’un taureau. Au cœur de cette évocation, la cérémonie d’hommage du taureau est accompagnée de musiques et de défilés.

Lire la suite...

Fêtes de Saint-Jean à Lescar

A Lescar, première capitale du Béarn et siège de l’ancien évêché, le Huec de Sent Jan est organisé, chaque année, au soir du 23 juin. Depuis 1999 l’association Esquireta a souhaité renouer avec cette pratique attestée de longue date dans la cité, et abondamment décrite par le folkloriste et félibre Norbert Rosapelly.

Lire la suite...

Fêtes de Saint-Jean à Lescar

Si le feu de la Saint-Jean semble être une pratique intemporelle et universelle (du moins en Europe), une partie des Pyrénées centrales se caractérise par un feu de la Saint-Jean particulier : contrairement à de nombreux autres lieux qui dressent un bûcher ou placent un mât central, ici un arbre (généralement un hêtre ou un sapin d’une dizaine de mètres) est coupé et son fût est fendu en longueur, avant d’y enfoncer plusieurs centaines de coins en bois qui vont permettre d'accélérer son séchage pendant quelques mois avant la Saint-Jean. Ce tronc, que l’on appelle “le brandon” ou “eth har/eth halhar” dans la dénomination gasconne, peut être écorcé ou habillé de paille, parfois couronné d’un bouquet de fleurs au sommet.

Lire la suite...

Noël en Bazadais

Le feu de Noël avait lieu le soir de Noël et il fallait faire le tour du champ, à la tombée de la nuit, avec un feu de paille allumé.

Lire la suite...

Noël en Bazadais

Au Moyen-Âge, les Mystères étaient des pièces de théâtre à thèmes religieux, jouées dans les églises et sur les parvis et mettaient en scène aussi bien les puissances divines (Dieu, anges, diables ...) que les scènes les plus triviales de la vie quotidienne.

Lire la suite...

Torèle de Capbreton

A Capbreton la halha de Nadau nommée « la Torrèle» » est embrasée, après la messe de minuit, sur la Place de la mairie ou Place Saint-Nicolas, patron de Capbreton.

Lire la suite...